lundi 26 novembre 2012

Un cuiseur en carton? Oui !

Retournons faire un tour du côté technique, car le jour du départ approchant, nous délaissons la partie recherche de financement pour nous concentrer en ce moment sur le montage de diverses machines solaires.
Aujourd'hui il s'agit d'un cuiseur solaire fait  en... carton!
Pour les plus sceptiques d'entres vous, nous l'avons testé et il marche!
Avantages:
Très rapide
Très facile
Très économique
Très léger
Facilement transportable


 
Matériel
-Des cartons de toutes tailles (mais de préférence qui s'emboîtent)
-Du papier d'aluminium
-Un plaque de fer de la longueur du plus petit carton
-Un plaque de verre (double vitrage conseillé) de la dimension du plus petit carton


 Pour le réaliser, il faut passer par plusieurs étapes:
(si l'on a la taille du plus petit carton, on peut les effectuer en parallèle)




Etape 1: Construction du corps
Il s'agit de superposer une dizaine de carton pour obtenir une épaisseur d'environ 5cm afin obtenir une isolation convenable.
Le plus petit, constituera la cavité du four et on l'appellera ainsi dans la suite
Note: Il faut qu'il y ait le moins d'espace possible entre les couches de cartons, et n'oubliez pas de mettre à niveau les fonds.

La cavité du four doit être peinte avec une peinture noire de type ferronerie mate (plus épaisse et profonde) afin de maximiser l'absorption de chaleur.
Voici le corps du cuiseur solaire une fois les couches de cartons empilées.

Etape 2: Construction des déflecteurs
Les déflecteurs sont en fait 4 larges morceaux de carton insérés entre les couches de carton et ceci le plus près possible de la cavité centrale afin de récupérer le plus de rayons diffus.
     Sur les cotés et à la base (c'est à dire la partie à insérer dans le corps), on devra
mettre des languettes d'environs 5 centimètres afin de former une structure stable.Un angle de 67° doit être respecté entre la future plaque de verre et les déflecteurs.
Sur les languettes latérales, on aura pris la précaution de faire 
des trous afin de pouvoir lacer et tenir les déflecteurs entre eux.
 
    Les déflecteurs sont recouvert 
de papier d'alumium de type alimentaire (bien faire attention à les couvrir du côté le plus brillant), et avec le moins d'imperfection de pose possible, on devra donc éviter les bulles d'air et les rayures.

Note: La laçage des déflecteurs n'est nécessaires que si l'on veut les transporter facilement


Etape 3: Vitrage & Plaque de fer
     Pour avoir un four solaire efficace, il faut bien évidemment 
une vitre afin de laisser passer la lumière du jour et emprisonner les rayons infrarouges.
 Il faut qu'elle a
it la taille du carré formé par la base des réflecteurs.
Vous pouvez couper du verre vous même grâce à un 'couteau à verre' disponible pour quelques pièces.

Mais aussi une plaque de fer orientée de 45° pour mettre à plat les plats que l'on voudra mettre dedans, cette dernière devra être teinte en noir pour absorber elle aussi la chaleur.

Voilà, rien de très compliqué pour un résultat à la hauteur des fours solaires conventionnels.

 Mercis à Alexandre, Geoffroy, Damien, Valéria et à Energie Citoyenne de s'être intéressés à ce montage et d'avoir partagé cette journée avec nous!
Enfin, "The last but not the least" un immense merci à José, pour sa patience, son engagement et son savoir!



1 commentaire:

  1. Le Neotex, matériau breveté, préserve la chaleur du corps et stimule la transpiration pendant l’exercice : https://www.lebonprix.net/produit/body-amincissant-pour-taille-de-reve/

    RépondreSupprimer